LES SAISONS DU TRINKHALL

Nous voici dans la dernière ligne droite avant d'aborder notre prochaine thématique...

Les expositions Visages/frontière, La fabrique des images de Pierre de Peet et "Emportés par la foule..." de Pascal Tassini se termineront le 13 mars 2022.

 

Alain Meert et Patrick Marczewski, Le musée idéal, technique mixte, 290 x 185 x 80 cm , 2019. Atelier : Créahm Liège (BE) ©M.Thies/collection trinkhallmuseum

Le musée idéal

Le musée idéal est une œuvre réalisée tout au long de l’année 2019 par un des artistes phares des ateliers du Créahm, Alain Meert, en vue de l’ouverture du Trinkhall. L’artiste a répondu à la question que nous lui avions adressée - Qu’est-ce qu’un musée ? -, par le moyen d’un galion, toutes voiles dehors, où s’exposent nonchalamment dessins, peintures et sculptures. C’est un théâtre de papiers, de cartons, d’objets, présences multipliées, insolites et familières qui se logent exactement dans l’entre-deux des consciences. Le monde entier qui tient dans un bateau : l’arche d’Alain Meert. Et c’est un musée, comme nous le voulons, qui navigue en rêvant parmi les idées, les formes et les émotions. Capitaine de vaisseau, Alain Meert est un pirate. Puissions-nous, au Trinkhall, nous laisser conduire par ses mille sabords et ses hissez ho !

La lettre du Trinkhall

Vivre avec les monstres

Vivre avec les monstres

Bertha Otoya, artiste péruvienne émigrée aux États-Unis, est l’une des personnalités phares du Creativity Explored Studio de San Francisco. Elle coud, elle dessine et elle grave, donnant vie et sens à un bestiaire époustouflant qui plonge au plus profond de nos émotions, de nos traditions. Sous les images, elle recopie librement de vieux textes où il est question de démonomanie, de sorcières, d’anges et de démons, du ciel, des abîmes, des métaux vils ou précieux, de Paracelse et d’alchimie. Les monstres d’Otoya, serpents ou poissons fabuleux, courent sous la peau, à fleur de conscience, assemblent nos peurs et, dans un grand éclat de lucidité, exorcisent nos inquiétudes. Puissance expressive des mondes fragiles : puissions-nous, avec Otoya, apprendre à vivre aux côtés des monstres et transmuter nos peurs en vives espérances.

 

Toute l’équipe du Trinkhall museum vous souhaite le meilleur pour l’année 2022.

 

les partenaires du musée
Ville de liège Province de Liège Culture Province de Liège Culture WBI AVIQ Loterie La première Université de Liège Fnrs la liberté de chercher