LES SAISONS DU TRINKHALL

Nous avons pris la décision de prolonger l’exposition « Visages/frontières » jusqu’au mois de février prochain, donnant ainsi l'occasion de la découvrir à tous ceux qui, contraints par les mesures sanitaires, n’ont pas pu encore nous rendre visite. Nous n’en proposons pas moins, depuis le 24 septembre, quatre nouvelles expositions : Pascal Tassini et Pierre De Peet, au Trinkhall ; Yvon Vandycke, à la Boverie ; cinq artistes du Créahm – Région wallonne à la Biennale Hors Normes de Lyon.

Alain Meert et Patrick Marczewski, Le musée idéal, technique mixte, 290 x 185 x 80 cm , 2019. Atelier : Créahm Liège (BE) ©M.Thies/collection trinkhallmuseum

Le musée idéal

Le musée idéal est une œuvre réalisée tout au long de l’année 2019 par un des artistes phares des ateliers du Créahm, Alain Meert, en vue de l’ouverture du Trinkhall. L’artiste a répondu à la question que nous lui avions adressée - Qu’est-ce qu’un musée ? -, par le moyen d’un galion, toutes voiles dehors, où s’exposent nonchalamment dessins, peintures et sculptures. C’est un théâtre de papiers, de cartons, d’objets, présences multipliées, insolites et familières qui se logent exactement dans l’entre-deux des consciences. Le monde entier qui tient dans un bateau : l’arche d’Alain Meert. Et c’est un musée, comme nous le voulons, qui navigue en rêvant parmi les idées, les formes et les émotions. Capitaine de vaisseau, Alain Meert est un pirate. Puissions-nous, au Trinkhall, nous laisser conduire par ses mille sabords et ses hissez ho !

La lettre du Trinkhall

VENT DEBOUT...

VENT DEBOUT...

La vie reprend, peu à peu, malgré – ou avec – les meurtrissures de la crise sanitaire et le choc des inondations dévastatrices du mois de juillet. Que faire, sinon aller de l’avant et tenter de mieux comprendre, de mieux habiter, le monde qui, sous nos yeux, se métamorphose ? Plus que jamais, le projet du Trinkhall – célébrer la puissance expressive des mondes fragiles – nous paraît d’actualité, quand bien même nous ne prétendons apporter aucune réponse aux questions que le présent nous adresse. Nous n’avons pas vocation à la Vérité : en accord avec la politique des « arts situés », nous voulons seulement nous tenir à hauteur du double sens, étymologique, que nous donnons au mot médiation : à la fois être au milieu et prendre soin. En notre lieu, au cœur de l’atelier du Trinkhall, nous éprouvons les mots, les images, les émotions, les présences. Nous sommes sur le fil, nous avançons pas à pas dans l’inquiétude heureuse – parfois l’obscurité et parfois la clarté -, de donner à voir, à sentir et à comprendre.

Nous avons pris la décision de prolonger l’exposition « Visages/frontières » jusqu’au mois de février prochain, donnant ainsi occasion de la découvrir à tous ceux qui, contraints par les mesures sanitaires, n’ont pas pu encore nous rendre visite. Nous n’en proposons pas moins, dès le mois de septembre, quatre nouvelles expositions : Pascal Tassini et Pierre De Peet, au Trinkhall ; Yvon Vandycke, à la Boverie ; cinq artistes du Créahm – Région wallonne à la Biennale hors normes de Lyon.

 

Au plaisir, bientôt, de vous y rencontrer.

Très cordialement à vous,

Carl Havelange et l’équipe du Trinkhall.

les partenaires du musée
Ville de liège Province de Liège Culture Province de Liège Culture WBI AVIQ Loterie La première Université de Liège Fnrs la liberté de chercher