LES SAISONS DU TRINKHALL

 

Nous sommes heureux de vous retrouver pour notre nouvelle saison : DES LIEUX POUR EXISTER

De nombreux événements auront lieu tout au long de cette année, n'hésitez pas à consulter notre agenda régulièrement mis à jour. 

Le musée est ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 18h !

Alain Meert et Patrick Marczewski, Le musée idéal, technique mixte, 290 x 185 x 80 cm , 2019. Atelier : Créahm Liège (BE) ©M.Thies/collection trinkhallmuseum

Le musée idéal

Le musée idéal est une œuvre réalisée tout au long de l’année 2019 par un des artistes phares des ateliers du Créahm, Alain Meert, en vue de l’ouverture du Trinkhall. L’artiste a répondu à la question que nous lui avions adressée - Qu’est-ce qu’un musée ? -, par le moyen d’un galion, toutes voiles dehors, où s’exposent nonchalamment dessins, peintures et sculptures. C’est un théâtre de papiers, de cartons, d’objets, présences multipliées, insolites et familières qui se logent exactement dans l’entre-deux des consciences. Le monde entier qui tient dans un bateau : l’arche d’Alain Meert. Et c’est un musée, comme nous le voulons, qui navigue en rêvant parmi les idées, les formes et les émotions. Capitaine de vaisseau, Alain Meert est un pirate. Puissions-nous, au Trinkhall, nous laisser conduire par ses mille sabords et ses hissez ho !

La lettre du Trinkhall

Des lieux pour exister - La nouvelle saison du Trinkhall s’est ouverte le 25 mars

Des lieux pour exister - La nouvelle saison du Trinkhall s’est ouverte le 25 mars

Notre nouvelle saison – « Des lieux pour exister » - est ouverte depuis quelques semaines. Quelle joie de doucement partager, jour après jour, l’émotion de ceux qui nous font l’amitié d’une visite. Le Trinkhall est notre village d’Amazonie, le mouchoir de poche où nous nous tenons. Il rayonne au-dedans de tous les regards qui s’y arrêtent.

 

« La mort n’existe pas, mais la matière seule, en attente, qui brûle et se consume. La mémoire est un théâtre de papiers. Le temps est sous la peau. On n’a peur de rien, on a peur de tout. On est en vie. C’est d’avoir vu que l’on regarde, d’avoir lu que l’on écrit. Le temps est-il un multiple de mille ? On se tient au milieu des choses. On constate l’ampleur des dégâts. On pense à hier et on pense à demain. On s’éveille. On connaît des moments d’exaltation : « Je serai le pain d’herbes rouges qui lève sous ta peau, sapin de brume, l’arbre en chemise aux portes de tes nuits, je ne boirai qu’à ta source, tu seras mon unique mensonge ». La mémoire est-elle la ma-tière première de l’oubli ? »

Oeuvre de Michel Petiniot et Brigitte Corbisier, technique mixte, 2020, Atelier Créahm Liège (B)

 

 

les partenaires du musée
Ville de liège Province de Liège Culture Province de Liège Culture WBI AVIQ Loterie La première Université de Liège Fnrs la liberté de chercher